L’implantologie, qu’est-ce que c’est ?

L’implant est une racine artificielle, que l’on place dans l’os pour pouvoir remplacer une ou plusieurs dents naturelles manquant. Il est fabriqué dans un matériau noble, le titane, dont la particularité est de pouvoir se lier aux tissus vivants de manière durable (on dit qu’il est biocompatible). L’implant a généralement la forme d’une vis ou d’un cylindre, mais il en existe aussi d’autres formes, telles que les implants disque. Sa partie émergente reçoit la future prothèse.

La pose d’un implant

Après avoir constaté l’absence de la dent.

le chirurgien-dentiste ou le stomatologie procède à un un examen clinique, radiographique et prothétique. L’intervention se déroule le plus souvent en trois (03) étapes.

D’abord, le praticien incise la gencive et prépare un logement dans l’os pour mettre en place l’implant.

Après l’avoir recouvert d’une vis de protection.

il referme la gencive et laisse la cicatrisation osseuse (ostréointégration) se dérouler pendant six semaines à six mois, selon les systèmes implantaires. Au cours de cette phase d’attente, une prothèse provisoire peut-être posée, afin que le patient puisse mener une vie sociale normale.

Après cette phase de ‘mise en nourrice ‘ qui a permis la cicatrisation de l’os autour de l’implant, le praticien ouvre une « boutonnière » dans la gencive et enlève la vis protection. Il met en place un pilier en titane, destiné à relier l’implant à la prothèse ou une vis de cicatrisation.

Enfin, la prothèse définitive est alors réalisée classiquement (comme sur une dent naturelle).

Il existe une autre méthode dite « en un temps chirurgical » où l’implant n’est pas mis en nourrice. La pose d’implants s’adresse à une majorité très large de patients, dès la fin de la croissance, c’est-à-dire vers 18/20 ans. La première condition à respecter est d’avoir un os en bon état (en quantité et en qualité suffisante), sinon, il est parfois possible de recourir à une greffe osseuse. Les maladies valvulaires, l’insuffisance rénale, le tabagisme, l’hypertension, certaines allergies et le diabète peuvent constituer des contre-indications. Votre chirurgien-dentiste, en collaboration avec votre médecin traitant si nécessaire, vous donnera toutes les explications utiles.

Les avantages des implants

Confort : le patient peut manger normalement. Il peut mastiquer des éléments solides (viandes, fruits frais, saucisson). Le port de dents fixes sur implant est beaucoup plus confortable que le port d’appareil dentaire amovible.

Esthétique: les prothèses sur implants présentent la même apparence que les dents naturelles, elles ne se remarquent pas du tout.

Ecologique : le recours aux implants évite de toucher aux dents saines adjacentes, contrairement à la pose d’un bridge. De plus, la pose de crochets est évitée dans le cas d’une prothèse amovible.

Sécurité : le taux de succès de l’intervention est supérieure à 95%, le rejet est très rare et dans la plupart des cas, la pose ultérieure d’un autre implant permet de régler un éventuel problème.